A2N PROMET UNE SOLUTION DANS LE PROCESSUS DE GESTION ET DE PREVENTION DES CONFLITS

A2N PROMET UNE SOLUTION DANS LE PROCESSUS DE GESTION ET DE PREVENTION DES CONFLITS

Courant le mois de mai 2021 A2N a tenu un atelier, dans la salle de réunion des Héritiers à Kaya sous le thème de « Appui au mécanismes et structures locaux de gestion et de prévention à répertorier, analyser, prévenir et gérer les conflits» une activité qui s’inscrit dans le cadre du projet jeune et paix : une approche transfrontalière entre le Mali et le Burkina financé par le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies et mis en œuvre par le PNUD et UNFPA.

Du 24 au 26 mai 2021, s’est tenue dans la salle de réunion des Héritiers à Kaya, un atelier d’échanges et de partages d’expériences sur l’analyse, la prévention et la gestion des conflits. La rencontre a regroupé les mécanismes et structures locaux de gestion et de prévention des conflits des communes de Djibo, Arbinda, Kelbo dans la province du Soum et des communes de Déou, Gorom-Gorom et Oursi dans la province de l’Oudalan.

L’objectif global de cet atelier est d’outiller les mécanismes et structures locaux à: répertorier les cas de conflits au niveau de la zone d’intervention du projet, analyser ces cas de conflits et proposer des initiatives de prévention et de gestion de ces conflits. 

Il s’agit également de formuler des recommandations et d’initier des discussions sur les pistes potentielles.

Au sortie de cet atelier, les participants ont été outillés sur la médiation, l’arbitrage et le jugement, l’identification des sources de conflits ainsi que les influences et l’évolution de ces conflits. Dans une logique inclusive et participative, l’atelier capitalisera sur les différentes expertises pour mettre en valeur le rôle de ses acteurs comme pierre angulaire de la prévention des conflits afin de renforcer les efforts du gouvernement et du Système des Nations Unies qui fait face à une montée de violences et d’attaques de la part de groupes armés irréguliers, de terroristes qui ont fait de nombreuses victimes civiles et militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares