Pandémie du covid-19 : A2N poursuit ses actions de lutte contre la propagation de la maladie.

Pandémie du covid-19 : A2N poursuit ses actions de lutte contre la propagation de la maladie.

Depuis le 9 mars, date d’apparition de la maladie à coronavirus au Burkina Faso, A2N n’a cessé de développer des initiatives pour limiter la propagation de cette maladie. Après l’appui au fonds de solidarité de la commune de Dori, la remise de matériels et d’équipements sanitaires aux Comités Régionaux de la Gestion des Épidémies (CRGE) du Sahel et du Centre-Nord les 05 et 07 mai 2020, A2N a initié une série d’activités au niveau communautaire pour sensibiliser les populations à travers des initiatives locales notamment dans les communes de de Gorom-Gorom, Sampelga, Seytenga et Falagountou

Dès l’apparition des premiers cas du COVID-19 au Burkina Faso, des actions ont été déployées pour amener le changement de comportement et éviter une propagation incontrôlée de la pandémie : diffusion de messages des autorités religieuses, coutumières et des partenaires du Burkina, obligation de porter le masque, recrutement de 15 000 volontaires pour une campagne de sensibilisation.

Outre ces actions, des initiatives ont été développées par des structures et/ou des ONG qui se sont engagées aux côtés du gouvernement dans la lutte contre cette pandémie. A2N fait partie de ces ONG qui n’ont cessé  de mener des actions pour limiter la propagation de cette maladie au Burkina Faso.

En effet, dès la mi-mars la direction exécutive a mis en place un dispositif opérationnel d’urgence pour faire face à la situation sanitaire avec des mesures tendant à limiter la propagation de la maladie.

Dans la même lancée, A2N a appuyé l’initiative lancée par la commune de Dori pour la mise en place d’un fonds communal de solidarité à travers un apport financier. Toujours dans cet élan, A2N a appuyé en mai 2020 financièrement et en équipement et matériels d’hygiène les comités régionaux de gestion des épidémies du Sahel et du Centre-Nord.

La région du Sahel étant l’une des régions ayant enregistrés au moins un cas de Covid-19 et ayant toujours de cas actifs en ce moment, A2N a jugé utile de maintenir son action de lutte contre la propagation de cette maladie. C’est dans cet esprit qu’elle a initié, dans le cadre du Projet d’appui au contrôle citoyen et de la qualité de services dans les secteurs de la santé et de l’éducation dans la Région du Sahel (PACCSED), une série de campagnes de sensibilisation au profit des populations des communes de Gorom-Gorom, Falagountou, Seytenga et Sampelga.

Il faut noter que ces campagnes de sensibilisation ont été conduite par les clubs champions du changement mis en place par A2N dans le cadre de la mise en œuvre des actions de contrôle citoyen de la prestation de services dans les centres de santé et les écoles des communes susmentionnées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares