Remise de matériel aux emboucheurs et bouchers bénéficiaires du projet ISJF

Remise de matériel aux emboucheurs et bouchers bénéficiaires du projet ISJF

Le mardi 11 février 2020, A2N a procédé à une remise de matériel à 42 emboucheurs et 22 bouchers des communes de Dori et de Gorgadji. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet “Insertion et Stabilisation socio-économique des Jeunes et des Femmes (ISJF) dans la province du Séno”. Le matériel remis à ces bénéficiaires du projet était principalement composé de mangeoires, d’abreuvoirs, de matériels de transport, kits de lavage, kits de stockage d’eau.

Lancé en 2017 sous financement du Fond Fiduciaire d’Urgence de l’Union Européenne, le projet ISJF est géré depuis 2019 par le bureau de Ouagadougou de l’Agence Italienne de Coopération pour le Développement (AICS). Son objectif principal est de contribuer à la stabilité régionale dans la province du Séno et à une meilleure gestion des migrations, en s’attaquant aux causes profondes d’instabilité, de déplacements forcés de populations et de migration irrégulière, en accroissant les opportunités économiques, l’égalité des chances, la sécurité et le développement.

Dans chacune des six communes de la province du Séno (Dori, Bani, Falagountou, Seytenga, Sampelga et Gorgadji), les interventions du projet sont axées globalement sur des activités génératrices de revenus, le renforcement de la cohésion sociale et du rôle des femmes, l’amélioration des conditions de vie des ménages plus vulnérables, l’augmentation des productions agropastorales, la sécurisation foncière et la gouvernance locale des ressources naturelles, etc.

En tant qu’acteur majeur de développement local, A2N intervient en s’impliquant activement dans la mise en œuvre de ce projet d’envergure. Outre la distribution de matériel aux bouchers et emboucheurs, à ce jour, la synergie des différents acteurs partenaires et l’adhésion des populations locales ont permis de réaliser plusieurs autres activités dont l’excavation de puits, de forages et bassins d’eau, l’activation de points de eau pour l’élevage, la distribution d’ovins et de caprins, la création de périmètres irrigués, la formation de jeunes et de femmes dans la gestion de micro et petites entreprises, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares